Avec le changement climatique, qui allonge les périodes de chaleur, le confort d’été devient un problème majeur. Il ne faut pas hésiter à prendre plusieurs mesures et à ne recourir à la climatisation qu’en dernière extrémité, car celle-ci contribue à renforcer l’effet de serre.

Avant de mettre en œuvre ces mesures, si la maison ou l’appartement est de grande taille, il ne faut pas hésiter à prendre aux conseils d’un bureau d’études thermiques.

Au préalable

La bonne isolation thermique de son habitat est primordiale, tant pour éviter les déperditions de chaleur que pour se protéger contre la chaleur extérieure l’été. Prenez donc le temps de vérifier si votre maison est bien isolée : toiture, parois, fenêtre.

Pour évaluer l’isolation de votre maison, contactez un bureau d’études thermiques pour un diagnostic de l’isolation des parois et des qualités d’inertie de vos murs.

L’objectif du diagnostic est de préconiser des travaux d’amélioration. Il y a plusieurs manières d’améliorer son confort d’été, des plus légères au plus complexes ; cela dépend des performances de rafraîchissement que vous voulez atteindre.

L'inertie thermique

L'inertie est la qualité des matériaux à emmagasiner l'été la chaleur contenue dans l'air.

L’inertie thermique est procurée par des masses situées au contact de l’air intérieur du logement : parois en béton ou en blocs de béton, sols et plafonds constitués par des dalles de béton.

L’inertie thermique permet de compenser des variations journalières de température, tant à la hausse (l’été) qu’à la baisse (nuits fraîches en intersaisons).

L’inertie constitue toutefois une donnée de la construction sur laquelle il est difficile d’agir après coup.

La végétation

Si vous avez la chance d’avoir un jardin ou de disposer d’une grande terrasse, profitez de cette situation pour créer des plantations de type feuillus. Celles-ci créent de l’ombre et procurent une certaine fraîcheur.

Les protections solaires

Le fait d’empêcher la pénétration des rayons du soleil constitue la base de la stratégie de confort d’été.

Les protections solaires concernent les fenêtres des orientations sud et ouest (et éventuellement est dans les régions très chaudes).

  • Pour les orientations sud, des stores ou brise-soleil détachés de la façade peuvent convenir.
  • Pour l’ouest, il sera indispensable de recourir à des occultations volets ou persiennes, ces dernières étant préférables parce qu’elles peuvent laisser passer l’air et une certaine lumière.

La ventilation

Brasseur d'air
Brasseur d'air

La ventilation peut agir de deux façons :

  • la ventilation naturelle nocturne assure le rafraîchissement du logement en profitant de la baisse de température nocturne. Le fait que l’habitation soit équipée de persiennes permet de réaliser cette ventilation sans risque d’intrusion;
  • le brassage d’air, réalisé à l’aide d’un ventilateur de plafond, permet de réduire la sensation de chaleur. Il suppose une certaine hauteur sous plafond et l’utilisation d’un appareil tournant lentement pour éviter l’inconfort du vent.

En dernier recours : la climatisation

La climatisation est la technique qui permet de faire descendre l’air à une température donnée et de réduire l’humidité. C’est une technique très consommatrice d’énergie. Aussi, il est recommandé de ne l’utiliser qu’en cas de nécessité et de ne pas fixer une  température intérieure inférieure à 26°C. C’est la température optimale en termes de rapport dépense énergétique et sensation de confort par grosse chaleur.

Si vous souhaitez installer une climatisation, faites appel à un professionnel pour les aspects études (implantation des équipements et circulation des gaines) et travaux.

Attention au bruit produit par l’unité extérieure du climatiseur qui peut être une gêne pour les voisins.