La logique de l'amélioration énergétique dans le bâtiment

 

L’amélioration énergétique d’un bâtiment quel qu’il soit (immeuble de logements, de bureaux, équipement public) suit la logique suivante.

Le point de départ est la qualité du bâti (gros-œuvre, étanchéité à l’air et à l’eau, isolation thermique).

En effet, il ne sert à rien de changer son système de chauffage si la chaleur s’échappe par le toit et les fenêtres.  

Une fois l’isolation vérifiée ou améliorée (changement des portes et fenêtres, isolation des murs..), l’étape suivante consiste à mettre en place un système de ventilation efficace indispensable à la qualité de l’air intérieur (évacuation de l’humidité et des polluants intérieurs) et d’un système de chauffage (production et diffusion de la chaleur) performant et adapté, couplé ou non à la production d’eau chaude et mettant en œuvre, éventuellement, des énergies renouvelables.

L’audit énergétique suit cette logique. Il va donc examiner la qualité :

  • des menuiseries extérieures (portes et fenêtres),
  • de l’isolation des murs, planchers et toitures donnant sur l’extérieur,
  • de l’isolation des murs et planchers donnant sur des locaux non chauffés,

puis celle des systèmes de

  • chauffage (production et diffusion de la chaleur) : âge des équipements,  caractéristiques techniques (puissance, coefficient de performance), présence d’équipements de régulation et de programmation,
  • ventilation : présence des amenées et des extractions d’air, vérification du fonctionnement, 
  • production d’eau chaude,
  • maintien du confort d’été,

sans oublier les autres aspects générateurs de consommations énergétiques comme l’installation d’éclairage dans les parties communes (circulation, parking, extérieur).

L’analyse de ces différents aspects va permettre de déterminer les besoins en amélioration et propositions d’un plan de travaux d’économie d’énergie.

En fonction de l’étendue des travaux à programmer, il est :   

  • soit nécessaire de prendre un maître d’œuvre - architecte ou bureau d’études - pour établir un dossier d’études détaillées puis  suivre les travaux (cas où les travaux concernent la structure et l’enveloppe, l’isolation, la création de cheminée, la réorganisation des pièces, la création de nouvelles surfaces),
  • soit pouvoir faire intervenir directement une ou des entreprises de travaux (cas où les travaux concernent la mise en place ou le remplacement d’équipements bien identifiés).

Dans les deux cas, l’audit énergétique est annexé au cahier des charges de consultation.  

Le responsable de l’audit énergétique, les conseillers des Point Info énergie ou le syndic quand vous êtes en copropriété peuvent vous indiquer si vous devez passer par une mission de maîtrise d’œuvre pour détailler les travaux à mener ou si vous pouvez directement passer par des entreprises.