Bien acheter, bien rénoverle guide de la qualité du logement

Le parquet

Description

Le parquet est constitué d’un assemblage d’éléments en bois massif ou en panneaux contrecollés (une couche de bois sur une couche de composite).

Il existe plusieurs catégories de parquet selon le mode d’assemblage et de fixation des éléments :

PARQUET TRADITIONNEL

Dans un parquet traditionnel, les éléments sont cloués sur des supports intermédiaires, les «lambourdes», qui sont posés soit sur des poutrelles, les «solives», soit directement sur le plancher.

Schéma des lambourdes

PARQUET COLLE

Dans le parquet collé, les éléments sont directement collés sur une dalle en béton, une chape ou un support à base de bois ou d’aggloméré avec interposition d’un enduit.

PARQUET FLOTTANT

Dans un parquet flottant, les éléments sont assemblés entre eux par rainure et languette et simplement posés sur le plancher.

Usages

Le parquet doit avoir son indice UPEC au moins égal à l’indice UPEC du local de destination défini par la règlementation.

Par défaut, un parquet est E1 et C0.

Si le parquet n’a pas de classement UPEC (cas des parquets en bois massif), il faut vérifier que l’indice de dureté de son essence est compatible avec la classe d’usage de la pièce concernée :

Chambres (classe 21)

bois tendre possible

Salons, salles à manger, entrées (classe 22)

bois dur obligatoire

Cuisine, pièces donnant sur l'extérieur (classe 23)

bois dur obligatoire

 

Le parquet massif qui a une forte résistance thermique, n’est pas adapté à un plancher chauffant.

Le parquet flottant n’est pas adapté aux pièces humides.

Performances

La performance d’un parquet dépend de l’indice de dureté du bois et de l’épaisseur des éléments mis en œuvre.

Les bois tendres (pin, sapin, châtaigner…) ont un indice de dureté inférieur à 3,5N/mm², les bois durs (chêne, robinier, hêtre, teck, moabi…), entre 3,5 et 5N/mm² et les bois très durs (ipé, wengé…), supérieur à 5N/mm².

L’épaisseur d’une latte en bois massif doit être au moins de 15mm, celle de la couche supérieure en bois massif d’un panneau contrecollé, de 3,2mm.

Signe de qualité : La certification NF parquet est un gage de qualité sur les parquets.

La durabilité d’un parquet va dépendre de sa finition :

  • « brute » : grande vulnérabilité aux tâches (d’où de fortes contraintes d’entretien et d’usage),
  • « huilée » : bonne durabilité si huilage ou encaustiquage régulier (huiles naturelles à privilégier),
  • « vernie ou vitrifiée » : bonne durabilité avec peu d’entretien mais une rénovation périodique (environ tous les 15 ans) à envisager.  

Respect de l'environnement

L’écolabel FSC (Forest Stewardship Council) garantit que le bois provient de plantations ou forêts renouvelables, où les arbres abattus sont remplacés par de nouvelles plantations.

Santé des occupants

En raison de leur impact sur la santé, il convient d’être attentif aux émissions dans l’air intérieur provenant du parquet et de sa colle (composés organiques volatiles et formaldéhydes).

La disponibilité de ces informations n’est pas encore facilement obtenue aujourd’hui mais une réglementation prochaine doit la rendre obligatoire.

Mise en oeuvre

Le parquet doit être bien plan : attention aux différences de niveau sur une pièce ou entre pièces, signes de faiblesses de structure.

 

CONFORT ACOUSTIQUE

pour les parquets collés, une sous-couche acoustique doit être posée entre celui-ci et le plancher : c’est indispensable pour garantir une bonne isolation aux bruits de chocs entre les étages.

Quelques termes techniques du parquet

Lambourde : Désigne chacune des pièces de bois avivé disposées à intervalles réguliers pour former le support horizontal d'un parquet.

Solive : Longue pièce de bois équarri ou profilé métallique dont les extrémités prennent appui sur les murs porteurs ou sur une poutre pour composer l'ossature rigide d'un plancher ; les solives portent les entrevous, l'aire de pose des carrelages ou des revêtements, ou les lambourdes des parquets. L'espacement habituel entre les solives va de 0,45 à 0,60 m.

Source : © Dicobat

Réagissez à cette fiche

Qualitel se réserve le droit de publier ou non votre commentaire.

Les champs marqués par une astérisque (*) sont obligatoires

Les réactions à cet article

Aucun commentaire.