Bien acheter, bien rénoverle guide de la qualité du logement

Les revêtements souples

Les revêtements souples

Description

Ces revêtements se présentent sous la forme de dalles ou de bandes, les « lés », en matériaux naturels (linoleum) ou synthétique (caoutchouc, polychlorure de vinyle – PVC)

Usages

Le revêtement souple devra avoir son indice UPEC au moins égal à l’indice UPEC défini par les règles de l'art pour le local de destination.

Consulter le classement UPEC des revêtements de sol.

Performances

Les sols souples possèdent de bonnes qualités de robustesse.

Ils sont constitués de plusieurs couches de fine épaisseur (couche inférieure, couche de stabilisation, couche décorative, couche d’usure). Leur robustesse dépend directement de leur épaisseur (4mm est un sol souple de qualité) et surtout de l’épaisseur de la couche d’usure (0,25mm est une  garantie de bonne tenue dans le temps).

Les revêtements souples synthétiques résistent bien à l'eau et sont adaptés aux locaux humides. Leur glissance constituera donc un critère à considérer. Ils sont également compatibles avec le chauffage au sol.

Acoustique

Les revêtements souples avec mousse intégrée ont de bonnes qualités d'isolation acoustique aux bruits de choc. Les revêtements qui n'ont pas cette mousse n'ont pas de performances acoustiques.

Santé des occupants

En raison de leur impact sur la santé, il convient d’être attentif aux émissions dans l’air intérieur des composés organiques volatils et formaldéhydes provenant des sols souples et de leur colle.

Depuis mai 2011, la réglementation définit un système de classe allant de A+ à C caractérisant les émissions dans l'air des produits dont les revêtements de sol.

Ces informations sont disponibles sur les catalogues des fabricants et à partir du 1er janvier 2012, elles seront affichées sous la forme d'une étiquette sur le produit.

Etiquette émissions dans l'air intérieur

Mise en oeuvre

Pour augmenter les qualités d’isolation acoustique, une sous-couche peut être posée entre le revêtement plastique et le plancher mais attention, cette mise en œuvre risque de dégrader les performances mécaniques du revêtement. Il vaut mieux choisir des revêtements avec une mousse intégrée.

Les sols en PVC se posent de plus en plus sans colle, par système de clipsage ou d'adhésivation (revêtement auto-collant). Cependant, dans les couloirs où la circulation est plus intense, un revêtement à coller est à préférer.

Mise en garde

Dans un appartement ancien des années 1960-1970, le revêtement de sol souple peut être constitué de vinyl-amiante.

Ce revêtement, aujourd’hui interdit (comme tous les matériaux à base d’amiante) ne présente pas de risque pour la santé s’il est en bon état. En raison de précautions techniques particulières à prendre, son enlèvement pourra être coûteux.

Réagissez à cette fiche

Qualitel se réserve le droit de publier ou non votre commentaire.

Les champs marqués par une astérisque (*) sont obligatoires

Les réactions à cet article

Aucun commentaire.