Bien acheter, bien rénoverle guide de la qualité du logement

Assainissement non collectif

Description

L’assainissement non collectif ou autonome est un système effectuant la collecte puis l’épuration (élimination des impuretés) des eaux usées des bâtiments non raccordés au réseau d'assainissement public. Il est constitué  

  • d’une fosse qui recueille l’ensemble des eaux usées et en assure une première phase d’épuration,
  • d’un dispositif qui achève l’épuration et évacue les eaux dans la nature.  

La première phase d’épuration, dans la fosse, se fait par décantation (séparation des matières solides appelées boues) puis traitement de l’eau par minéralisation et digestion bactérienne. L’eau ainsi traitée passe ensuite dans le dispositif d’évacuation.
Celui-ci est constitué de canalisations perforées posées dans le sol dans un enrobage de gravillons. Les gravillons sont en contact soit directement avec le sol (épandage traditionnel) soit avec une couche de sable intermédiaire (lit filtrant). L’eau continue d’être épurée sous l’action des bactéries présentes dans la terre naturelle, les gravillons ou le sable puis rejoint le milieu naturel (la terre ou un exutoire type cours d’eau), selon le dispositif mis en œuvre.  

Pour en savoir plus :  www.assainissement-non-collectif.developpement-durable.gouv.fr

Usages

L'assainissement autonome peut être mis en œuvre pour une maison, un ensemble de maisons ou un immeuble. Il permet de remédier à l'absence de système d’assainissement collectif ou aux difficultés de raccordement à celui-ci.

Les communes doivent faire figurer dans leur plan local d’urbanisme (PLU) les zones d'assainissement collectif et non collectif. 

 


Le type de dispositif d’évacuation des eaux dépend de la nature du sol. L’épandage souterrain et le lit filtrant sont adaptés aux sols perméables. Système le plus répandu, l’épandage souterrain nécessite un grand terrain : il faut en effet 15m de canalisations par habitant et pouvoir les disposer à 35m au moins d’un puits. Si le sol a une faible perméabilité et s’il y a un exutoire naturel (cours d’eau) à proximité, le lit filtrant complété d’un drain est le plus adapté.

Durabilité

La fosse doit être vidangée de ses boues obligatoirement tous les quatre ans ou lorsque la hauteur de boues correspond à un remplissage de 50% du volume utile de la fosse. Réalisée par un professionnel de l’assainissement, cette opération doit être complétée par un contrôle du pré-filtre, des regards et des dispositifs de traitement périphériques.

Mise en oeuvre

La norme XP DTU 64-1 définit les exigences de mise en œuvre des filières épandage, filtre vertical non drainé et drainé et tertre d'infiltration.

La fosse doit être pourvue d’une ventilation constituée d’une amenée et d’une extraction d’air. L’amenée permet de renouveler l’air nécessaire à la vie des bactéries. Sortant au-dessus des locaux habités, l’extraction permet d’évacuer les gaz nocifs générés par la digestion bactérienne.

Notre conseil

Avant de définir votre système d’assainissement non collectif, faites réaliser une étude de sol. L’objet de cette étude est d’identifier les caractéristiques de votre terrain (nature du sol, perméabilité, présence de nappe phréatiques ou d’un cours d’eau). En fonction des résultats de l’étude, un professionnel de l’assainissement définira le dispositif le mieux adapté à votre terrain.

La mise en œuvre d’un tertre d’infiltration permet de remédier à la présence d’une nappe phréatique trop proche et à l’absence d’exutoire naturel (cours d’eau). Ce système correspond à la création d’une surélévation du terrain pour implanter le dispositif d’évacuation (lit filtrant).

Mise en garde

La zone de rejet (épandage, lit filtrant) doit être en dehors d’une zone de stationnement, de circulation, de stockage de charges lourdes, de construction ou de revêtement étanche type béton ou bitume.

Réagissez à cette fiche

Qualitel se réserve le droit de publier ou non votre commentaire.

Les champs marqués par une astérisque (*) sont obligatoires

Les réactions à cet article

Aucun commentaire.