Bien acheter, bien rénoverle guide de la qualité du logement

Distribution intérieure de l'eau potable

Distribution intérieure de l'eau potable

Description

Le compteur d'eau général constitue la limite entre le réseau public d’alimentation en eau froide et le réseau intérieur propre au bâtiment. Dans un immeuble collectif il est souhaitable que chaque appartement comporte un compteur de répartition ou compteur divisionnaire (ainsi qu’un compteur analogue pour l’eau chaude si celle-ci est collective), de façon à identifier la consommation individuelle.

Pour éviter les surconsommations d’eau et la détérioration des équipements, il est souhaitable, si la pression d’alimentation de l’eau est supérieure à 3,5 bars, de placer une réduction de pression immédiatement après le compteur général.

Généralement, les canalisations enterrées qui alimentent une habitation depuis le branchement sont en polyéthylène noir à bande bleue.

Dans un immeuble, les réseaux de distribution sont en acier galvanisé ou en PVC spécial eau potable dans les parties communes. Les canalisations sont en cuivre ou en polyéthylène réticulé (PER), à l’intérieur du logement.

Les tubes en PER sont gainés d’un tuyau protecteur annelé rouge pour l’eau chaude et bleu pour l’eau froide.

Le cuivre convient pour des réseaux apparents ou encastrés. Les tuyaux souples en PER, qui n’ont pas un parcours rectiligne et ne peuvent être peints, sont destinés à être dissimulés.

MARQUE DE QUALITE

Les marques NF et CSTBat sont des marques de qualité des éléments constituant les réseaux de distribution de l’eau.

L’acier galvanisé ne dispose pas de ces marques de qualité et nécessite parfois l’ajout d’un équipement de traitement d’eau.

Performances

Les matériaux en contact avec l’eau potable doivent être agréés par le Ministère de la santé. Le réseau de distribution doit présenter des débits suffisants pour les usages attendus (sanitaires, cuisine, etc.).

En même temps, il ne doit pas présenter une pression d’eau trop élevée (voir ci-dessus).

Mise en oeuvre

Le diamètre des tubes d'alimentation en cuivre va de 10mm (WC) à 16mm (baignoires) en passant par 12mm (lavabos, bidets) et 14mm (douches, éviers).

Les assemblages doivent être faits avec soin. Sur les soudures, il ne doit pas y a voir de traces de chauffage du chalumeau sur la longueur du tuyau en cuivre : ce sont des altérations de ses propriétés mécaniques.

Le cuivre ne doit pas être posé en amont de l’acier galvanisé pour ne pas générer d’électrolyse.

Mise en garde

  • Les canalisations en plomb, utilisées dans le passé dans le réseau d’eau froide, et encore présents dans de nombreux immeubles anciens, doivent être remplacés au plus tard en décembre 2013.
  • Pour éviter le développement de bactéries et de micro-organismes (légionnelles), il faut éviter toute zone de stagnation d’eau (bras morts) dans le circuit de distribution et maintenir l’eau chaude à plus de 50°C en permanence en tous points du réseau.
  • Attention aux réseaux d’alimentation en eau chaude sanitaire circulant dans les parties communes dans un immeuble : ils doivent être maintenus en température par bouclage ou avec un cordon chauffant.
  • Attention aussi à ne pas chauffer les réseaux de distribution d’eau froide par proximité des réseaux d’eau chaude : une distance doit être respectée entre ceux-ci.
  • Attention au risque de gel du compteur d’eau si l’habitation n’est pas utilisé sur une longue période en hiver (résidence secondaire).
  • Attention au risque de contamination du réseau d’eau potable par les eaux usées d’un équipement sanitaire, en cas de forte baisse de la pression d’eau (liée par exemple à l’utilisation d’une bouche à incendie proche par les pompiers).

Notre conseil

Pour connaître la nature de votre eau, demandez une analyse d’eau (présente normalement sur les factures) auprès de la société de distribution.

La facture de l’eau représente 20% des charges d’un immeuble. Le comptage individuel de l’eau est une source d’économie non négligeable.

Réagissez à cette fiche

Qualitel se réserve le droit de publier ou non votre commentaire.

Les champs marqués par une astérisque (*) sont obligatoires

Image CAPTCHA pour prévenir l'utilisation abusive
Si vous ne pouvez lire toutes les lettres ou chiffres, cliquez ici.

Les réactions à cet article

Aucun commentaire.