Bien acheter, bien rénoverle guide de la qualité du logement

Production d'eau chaude

Production d'eau chaude

Description

La production d’eau chaude sanitaire individuelle peut être assurée par accumulation (système avec ballon où l’eau chaude est stockée) ou de façon instantanée (système où l’eau chaude est produite en même temps que le puisage).

Le ballon d’eau chaude, ou accumulateur, fonctionne au gaz (naturel ou GPL), au fioul ou à l’électricité. De même, le chauffe-eau instantané peut fonctionner au gaz ou à l’électricité de manière directe ou avec une pompe à chaleur (chauffe-eau thermodynamique).

L’accumulation est adaptée aux demandes nombreuses et simultanées, avec un temps de production aussi réduit que possible. Il fonctionne à tout moment de la journée. La reconstitution de la réserve d'eau chaude varie de 20min à 8h selon les modèles et le  volume à chauffer.

Le chauffe-eau électrique double puissance réchauffe un volume d'eau d’une centaine de litres en moins d'1h grâce à sa deuxième résistance.

L’accumulateur électrique doit être programmé pour qu’il fonctionne la nuit, avec un abonnement électrique avec tarif heures creuses. L’accumulateur électrique chauffe l’eau de son réservoir en 6 à 8h. Dans une logique de production la nuit, le volume du réservoir est important : il doit correspondre au besoin quotidien.

Les ballons d’eau chaude sont des sources de déperditions thermiques donc de surconsommations : il ne faut donc pas hésiter à investir dans des ballons performants.

Quand il n’y a pas de place pour le ballon, la solution est la production d’eau chaude instantanée. Ce système permet d’adapter la production d’eau chaude directement à la consommation.

La production d’eau chaude peut être assurée par le système de chauffage (chaudière ou pompe à chaleur). 

Performances

Groupe de sécurité
Groupe de sécurité - schéma © Dicobat

Le système de production d’eau chaude sanitaire doit permettre de satisfaire les besoins de puisage, liés au nombre d’utilisateurs.

Les équipements doivent éviter la prolifération des légionnelles. Ils doivent être équipés d’un groupe de sécurité, comportant un robinet d’arrêt manuel antirefoulement et d’un robinet de vidange à soupape de sécurité, pour évacuer l’eau surchauffé en cas de défaillance du thermostat.

Un dispositif limiteur de température de l’eau distribuée (à 50° généralement) est également souhaitable pour la sécurité anti-brûlure.

Ce système de production d’eau chaude peut avantageusement être couplé avec des panneaux solaires.

Le système de production d’eau chaude est un poste important de consommation d’énergie, pour le chauffage de l’eau, et une source de déperdition thermique, avec le stockage de l’eau. N’hésitez pas à vous renseigner et à investir dans un appareil performant.

Mise en oeuvre

Il est préférable que le chauffe-eau et le réseau de distribution soient situés dans la partie chauffée du logement. Si ce n’est pas le cas, les canalisations et le chauffe-eau doivent être calorifugés.

La marque NF est un gage de qualité des équipements.

Notre conseil

  • N’oubliez pas d’ouvrir et de fermer le groupe de sécurité environ une fois par mois pour garantir son bon fonctionnement.
  • Actuellement, il existe des kits de sécurité qui intègrent à la fois le groupe de sécurité (sécurité pression) et le limiteur de température (sécurité brûlure). Pensez à en équiper votre chauffe-eau.

Réagissez à cette fiche

Qualitel se réserve le droit de publier ou non votre commentaire.

Les champs marqués par une astérisque (*) sont obligatoires

Les réactions à cet article

Aucun commentaire.