Bien acheter, bien rénoverle guide de la qualité du logement

La robinetterie

Description

Il existe trois principaux types de robinets :

LE MELANGEUR

Le mélangeur est constitué d'un bec verseur et de deux boutons de commande, eau froide et eau chaude. De moins en moins répandu, ce dernier se trouve dans les lignes d’équipements sanitaires « design » ou pour locaux techniques.

LE MITIGEUR

Le mitigeur est constitué d’un bec verseur et d’une seule manette : la température de l’eau varie en orientant la manette à gauche ou à droite, et le débit, en soulevant plus ou moins la manette. Le mitigeur est désormais le type de robinet le plus répandu. Il convient aux éviers de cuisine et aux lavabos de salle de bain. Ne mobilisant qu’une main, il est plus pratique que le mélangeur.

LE MITIGEUR THERMOSTATIQUE

Le mitigeur thermostatique équipé d’une manette de commande pour la température et d’une manette de commande pour le débit d'eau. Ce dernier est quant à lui adapté aux baignoires et aux douches. La température choisie reste constante quel que soit le débit. Le mitigeur thermostatique est sensible au calcaire : il faut donc vérifier que la qualité de l’eau est compatible avec cette caractéristique.

Performances

La robinetterie est un élément important de confort. Elle permet de disposer de l’eau en débit et à la température voulue.

Elle doit pouvoir fonctionner avec précision, sans nécessité d’efforts importants et sans inciter à la surconsommation. Elle doit aussi pouvoir résister à de très nombreuses manœuvres.

Enfin, le robinet est la source principale de nuisances acoustiques associées au fonctionnement des équipements sanitaires. Il faut porter attention à sa performance acoustique.

Pour intégrer ces différentes qualités, il existe deux classements des performances des robinets faisant l’objet de la certification NF : le classement EAU (Ecoulement, Acoustique, Usure) pour les mélangeurs et l’ECAU (Ecoulement, Confort, Acoustique, Usure) pour les mitigeurs. Les indices vont de 1 (le moins bien) à 3 ou 4 (les meilleurs) pour les indices E, U et C et de 1 (le meilleur) à 3 (le moins bien) pour l’indice A.

La marque NF est une garantie de qualité.

Notre conseil

  • Avec un mélangeur, l’habitude est de puiser l’eau avec le levier en position médiane. Cela revient à puiser de l’eau tiède même si l’on n’a besoin que d’eau froide. L’astuce pour éviter cette surconsommation d’eau chaude est de faire poser le mélangeur avec la position médiane correspondant à l’eau froide et non l’eau tiède.
  • Dans une cuisine, un robinet équipé d’une douchette est un équipement pratique qui permet de remplir des récipients plus hauts que la tête du robinet.

Mise en garde

Attention aux « stop-douche » (boutons pour arrêter temporairement la douche en vue d’économiser l’eau). Le dispositif permet le passage de l’eau chaude dans l’eau froide, d’où le risque de brûlure

Quelques termes techniques de la plomberie

Désiphonage : Disparition de la garde d’eau d’un siphon, soit par évaporation naturelle (cas de vidanges rarement utilisées), soit par aspiration (par dépression induite dans les chutes par d’autres vidanges, en l’absence de ventilation secondaire).

Siphon : Dispositif qui équipe les évacuations d'eau, pour d'une part éviter toute communication directe de l'air ambiant avec l'air des égouts, et empêcher ainsi les remontées d'odeurs et d'air vicié nauséabond et d'autre part retenir les matières solides et objets entraînés par l'eau : sable, feuilles, épingles, cheveux, etc., dont l'accumulation finirait par obstruer les évacuations : tout siphon doit donc pouvoir être facilement dégorgé et nettoyé. Le principe repose sur un coude formant une chicane, qui peut prendre diverses formes. Une hauteur d'eau permanente (garde d'eau) constitue le "bouchon" étanche à l'air.

Source : © Dicobat

Réagissez à cette fiche

Qualitel se réserve le droit de publier ou non votre commentaire.

Les champs marqués par une astérisque (*) sont obligatoires

Les réactions à cet article

Aucun commentaire.