Bien acheter, bien rénoverle guide de la qualité du logement

Le réseau d'évacuation des eaux usées

Le réseau d'évacuation des eaux usées

Description

Système d’assainissement non collectif type septodiffuseur en cours de mise en œuvre
Système d’assainissement non collectif type septodiffuseur en cours de mise en œuvre

Le réseau d’évacuation des eaux usées est indispensable pour le fonctionnement des équipements sanitaires et des appareils ménagers.

Ce réseau se raccorde en général distinctement à un collecteur public spécifique aux eaux usées (réseau séparatif). Il n’est toutefois pas rare que le réseau public ne comporte qu’un seul collecteur (réseau unitaire).

S’il n’existe aucun collecteur, le réseau d’eaux usées doit obligatoirement déboucher dans un système d’assainissement autonome situé sur la parcelle de l’habitation, et où les eaux sont traitées dans une fosse septique ou par épandage.

Performances

Le réseau d’eaux usées doit permettre d’évacuer les eaux correspondant à l’utilisation normale de l’habitation, sans refoulement ni débordement.

Le réseau d’eaux usées ne doit pas être source de mauvaises odeurs, grâce à une bonne conception et à une ventilation en partie supérieure. Il doit comporter des diamètres, des pentes et des débits (chasse d’eau) suffisants pour éviter l’obstruction des canalisations.

Le matériau utilisé pour les canalisations intérieures est le PVC. Les descentes principales dans les immeubles collectifs sont en fonte.

Mise en oeuvre

Les tableaux ci-dessous donnent quelques indications pour les diamètres et pentes à respecter pour les canalisations d’eaux usées. Cela est indicatif car le réseau d’eaux usées doit être soigneusement conçu en fonction des équipements à raccorder.

Evacuation des eaux usées

Notre conseil

  • Lorsque l’habitation comporte une partie située au-dessous du niveau de l’égout public, elle comporte un puisard avec pompe de relevage. La mise en place d’un clapet anti-retour, au débouché sur l’égout permettra d’éviter l’inondation du sous-sol en cas de débordement de l’égout.
  • Dans un immeuble d’habitation ancien, il sera souvent possible de créer une pièce d’eau (baignoire, douche, lavabo) en surélevant le sol de 10 à 15 cm par une dalle légère, une pente de 1% étant suffisante pour l’évacuation des eaux de lavage. Dans les immeubles parisiens, le règlement sanitaire oblige à mettre un film d’étanchéité sur le sol de la pièce concernée. Attention, cette disposition créée une marche, inacceptable pour les handicapés moteurs…

Mise en garde

Il est interdit de raccorder une canalisation d’eaux usées sur des descentes d’eau de pluie.

L’évacuation d’un lavabo et celui d’une baignoire doivent se faire par des canalisations distinctes jusqu’à la chute, pour éviter que la vidange de la baignoire ne désamorce le siphon du lavabo. Veillez à ce que votre installateur respecte cette règle du DTU (document technique unifié) 60 – Plomberie.

Schéma d’évacuation individuelle d’appareils
Schéma d’évacuation individuelle d’appareils
Schéma d’évacuation d’appareils groupés
Schéma d’évacuation d’appareils groupés

Il est interdit d’évacuer les eaux usées dans le collecteur public d’évacuation des eaux pluviales, et réciproquement, sauf dérogation locale. Veillez au bon raccordement de votre pavillon !

Quelques termes techniques de la plomberie

Regard : Caisson cubique ou cylindrique préfabriqué ou maçonné dans le sol, fermé par un tampon amovible, par lequel on accède aux canalisations enterrées pour pouvoir les curer ; on établit un regard de visite à chaque intersection de canalisations, à chaque changement de pente ou de direction, et sous chaque pied de chute. Les regards, ainsi que leurs rehausses, sont préfabriqués en béton, et parfois en fonte, en fibres-ciment ou en matière plastique.

Vanne : Organe d’obturation du passage d’un fluide dans un conduit. On différencie parfois la vanne du robinet par le fait que l'opercule obturateur de la vanne se déplace perpendiculairement à l'axe du flux d'écoulement du fluide, tandis que le clapet du robinet vient obturer le passage dans l'axe de l'écoulement.

Source : © Dicobat

Réagissez à cette fiche

Qualitel se réserve le droit de publier ou non votre commentaire.

Les champs marqués par une astérisque (*) sont obligatoires

Les réactions à cet article

Aucun commentaire.