Bien acheter, bien rénoverle guide de la qualité du logement

La chaudière

La chaudière

Description

Il existe plusieurs types de chaudières : les chaudières au gaz, les chaudières au fioul et les chaudières au bois.

CHAUDIERES AU GAZ

Chaudière à gaz murale
Chaudière à gaz murale

La chaudière au gaz utilise principalement le gaz naturel provenant d’un réseau concessionnaire de distribution de gaz. 

En l’absence de réseau, elle peut aussi fonctionner au gaz de pétrole liquéfié (GPL), butane ou propane, stocké dans une citerne et livré par un distributeur.

CHAUDIERES AU FIOUL

Chaudière au fioul à condensation
Chaudière au fioul à condensation

La chaudière au fioul utilise le fioul, combustible dérivé du pétrole, pour chauffer de l’eau.

Le fioul domestique est disponible partout grâce à un réseau dense de distributeurs. Il doit être stocké à proximité de la chaudière dans une cuve adaptée.

CHAUDIERES A BOIS

Chaudière à bois (écorché)
Chaudière à bois (écorché)

La chaudière à bois commence à se répandre, grâce au passage de la bûche aux granulés bois (aussi appelés pellets) réalisés à partir de sciure comprimée.

Ceux-ci, de petite taille, peuvent être entrainés par une vis sans fin, ce qui permet d’alimenter la chaudière automatiquement. Le stockage des granulés doit se faire à proximité de la chaudière.

FONCTIONNEMENT

L’eau chaude produite par la chaudière circule dans le réseau de chauffage jusqu’aux émetteurs de chaleur (radiateurs, plancher chauffant) avant de revenir vers la chaudière.

Il existe trois catégories de chaudières, qu’il s’agisse de gaz ou de fioul :

  • la chaudière standard qui chauffe l’eau du circuit de chauffage à 80 ou 90°C
  • la chaudière à basse température qui fait circuler une eau à 65°C environ. Il y a donc moins des pertes thermiques
  • la chaudière à condensation qui récupère l’énergie contenue dans la vapeur d’eau (= énergie de condensation) résultant de la combustion. Cette énergie vient s’ajouter à l’énergie produite directement par la combustion.

La chaudière peut être individuelle ou collective. Les gaz de combustion sont rejetés dans l’atmosphère par une cheminée en partie supérieure du bâtiment.

Les chaudières dites « étanches » sont raccordées à un conduit (appelé « ventouse ») qui assure à la fois l’arrivée d’air frais pour la combustion et l’évacuation des gaz de combustion.

Une chaudière peut être dimensionnée pour produire également l’eau chaude sanitaire. Dans ce cas, il est souhaitable qu’elle soit équipée d’un réservoir.

Les chaudières à micro-cogénération commencent à apparaître. Elles sont équipées d’un moteur générateur d’électricité.
L’électricité produite peut être utilisée pour les besoins de la maison ou bien revendue à ERDF.  

Pour en savoir plus sur le raccordement au réseau

Usages

La combustion du gaz naturel ne dégage pas d’odeur ni de cendres. Le brûleur atmosphérique (sans air soufflé) fait peu de bruit. La chaudière au gaz peut donc être utilisée en appartement.

Au contraire, la chaudière au fioul, en raison de l’odeur et du bruit du brûleur ainsi que de la nécessité de la citerne, ne pourra être placée que dans une maison individuelle ou dans le soubassement d’un immeuble (éventuellement en terrasse).

La chaudière à bois nécessite une étude particulière pour son installation.

Performances

La chaudière basse température permet de réaliser des gains de consommation de l’ordre de 12 à 15% par rapport à une chaudière standard, et jusqu’à 30% par rapport à une chaudière antérieure à 1980.

La chaudière à condensation, grâce à la récupération de chaleur supplémentaire, permet de gagner jusqu’à 20% par rapport à une chaudière standard.

La consommation d’énergie est encore optimisée grâce à un brûleur modulant qui adapte la puissance aux besoins réels de chauffage, ainsi qu’une régulation qui la réduira encore de 10% à 25% tout en maintenant une température de confort.

Mise en oeuvre

Pour l’installation d’une chaudière à condensation, il est nécessaire de prévoir le raccordement de l'évacuation des eaux de condensation au réseau d'eaux usées.

Mise en garde

Si les performances intrinsèques de la chaudière constituent une information importante, la performance de l’installation de chauffage sera conditionnée par la conception du système associant chaudière, réseau, émetteurs et régulation tout en tenant compte des caractéristiques de l’enveloppe du bâtiment.

Ne remplacez pas votre chaudière sans avoir fait un bilan énergétique de l’ensemble de votre habitation.

Réagissez à cette fiche

Qualitel se réserve le droit de publier ou non votre commentaire.

Les champs marqués par une astérisque (*) sont obligatoires

Les réactions à cet article

Aucun commentaire.