Bien acheter, bien rénoverle guide de la qualité du logement

La régulation et la programmation du chauffage

Description

Le système de régulation sert à ajuster en permanence le chauffage pour maintenir une température constante dans des locaux. Définie volontairement au niveau du système de régulation, cette température s’appelle la température de consigne. Le système de régulation est constitué :

  • d’un capteur (thermostat, sonde) qui mesure la température où il est installé,
  • d’un comparateur de consigne qui envoie au système de chauffage, l’information sur l’écart entre la température mesurée et la température de consigne,
  • d’une commande de fonctionnement qui agit, en fonction de l’information du comparateur de consigne, sur le chauffage (action sur le fonctionnement de la chaudière, sur le débit dans les tuyaux).

Le système de programmation permet de définir des températures de consigne en fonction de périodes ou scenario d’occupation (heures de la journée, jour et nuit, jours d’une semaine). Il complète le système de régulation.

Pour en savoir plus :  film sur le fonctionnement d’une régulation et d’une programmation

USAGES

Les équipements de régulations sont, pour le chauffage à eau chaude, de deux types :

  • Les thermostats d’ambiance et les sondes extérieures qui agissent sur la production de chaleur,
  • Les robinets thermostatiques qui règlent l’émission de chaleur au niveau des radiateurs, par commande manuelle de l’utilisateur.

Pour le chauffage électrique, on trouve :

  • Des thermostats d’ambiance et des sondes extérieures pour le plancher rayonnant, le plafond rayonnant et les radiateurs à accumulation,
  • Des thermostats électroniques intégrés pour les panneaux rayonnants, les radiateurs à inertie et les convecteurs ; ils permettent une régulation pièce par pièce.

Le thermostat d’ambiance est installé à l’intérieur et mesure la température d’une pièce de référence, en général le séjour. Il peut être complété par une sonde extérieure qui mesure la température de l’air extérieur. La sonde extérieure permet d’anticiper l’influence des changements climatiques sur la température intérieure. L’installation d’une sonde intérieure de correction d’ambiance complète efficacement ce système : cette sonde permet d’ajuster le chauffage aussi en fonction d’’apports de chaleur éventuels comme les rayons du soleil par les vitrages.  

Les thermostats d’ambiance permettent d’assurer la programmation. Les températures de consigne sont programmables selon l’heure et le jour.
Dans le cas du chauffage électrique, la programmation est assurée par les thermostats électroniques à « fil pilote ». Le fil pilote est un câble électrique raccordé à un programmateur centralisé qui agit sur les émetteurs.

Mise en œuvre

Un thermostat d’ambiance doit être positionné à mi-hauteur de la pièce - en général le séjour - et être éloigné des sources de chaleur (radiateur, rayons directs du soleil).  

La certification NF pour les robinets thermostatiques est une garantie des qualités de l’équipement dans le temps.

Mise en garde

Les robinets thermostatiques ne doivent pas être installés dans la pièce où se trouve le thermostat d’ambiance. La température mesurée par le thermostat est la référence au système. Les organes de régulation locaux servent à ajuster la température dans les autres pièces. 

Notre conseil

Lorsque vous ouvrez la fenêtre, n’oubliez pas de fermer les robinets des radiateurs. Le brusque changement de température du à l’air extérieur risque de perturber le système de régulation.

L’utilisation de thermostat et de la programmation est une source considérable d’économie d’énergie sans dégrader votre confort. Pensez à l’utiliser.

Réagissez à cette fiche

Qualitel se réserve le droit de publier ou non votre commentaire.

Les champs marqués par une astérisque (*) sont obligatoires

Les réactions à cet article

Aucun commentaire.