Bien acheter, bien rénoverle guide de la qualité du logement

Le plancher chauffant basse température à eau chaude

Description

Le plancher chauffant basse température a pour principe de faire circuler de l’eau chaude dans des tubes incorporés au plancher. L’eau chaude peut provenir d’une chaudière, d’une pompe à chaleur ou d’une sous-station de chauffage urbain.

Il existe trois techniques principales de mise en œuvre du plancher chauffant :

TUBES DANS LA DALLE

Les tubes sont noyés dans la dalle de béton, isolée en sous-face.

TUBES SOUS LA DALLE

Les tubes sont posés dans une couche d’isolation adaptée (comportant par exemple des plots ou des rainures accueillant les tubes), l’ensemble est recouvert par une dalle de béton.

POSE "SECHE"

Les tubes sont posés suivant les rainures de panneaux d’isolation spécialement conçus. Une plaque (ciment cellulose par exemple) est collée sur cet ouvrage. L’ensemble peut alors recevoir un revêtement de sol. L’épaisseur du plancher sec est de l’ordre de 30 à 60mm, soit environ le tiers à la moitié de l’épaisseur d’une des deux autres solutions.

Le réseau d’alimentation du plancher chauffant peut également être relié à des radiateurs à eau chaude qui assurent un complément de chauffage. Dans ce cas, on parle de chauffage mixte.

Usage

En raison de sa faible épaisseur et de son poids limité, la technique « sèche » est adaptée à la rénovation car elle limite la réduction de hauteur et ne surcharge pas les planchers existants. Les autres techniques se retrouvent plus dans le neuf ou la restructuration (planchers existants démolis).

Performances

Le plancher chauffant offre une grande surface d’émission de chaleur dans toutes les pièces.

De plus faible inertie thermique, le plancher « sec » se met plus rapidement en équilibre à la température souhaitée. La forte inertie des autres techniques est un atout pour le confort thermique du logement.

L’absence de radiateurs aux murs offre une grande liberté d’agencement.

Santé

La température de contact au sol du plancher chauffant ne dépasse pas 28°C, ce qui garantit des conditions confortables d’utilisation.

Mise en oeuvre

réseaux de tubes

Réalisée selon les exigences des DTU ou les prescriptions de dimensionnement et de mise en œuvre des Avis techniques, l’installation est fiable et durable.

Positionnés dans un placard ou encastrés dans un coffret, les collecteurs retour doivent être situés à plus de 40cm du sol fini afin d'assurer une bonne purge et de pouvoir aisément raccorder les tubes.

Les réseaux de tube cuivre inclus dans le plancher ne doivent pas comporter de soudure.

Notre conseil

Les tubes avec Barrière Anti-Oxygène (BAO) augmentent la longévité de l’installation.

Mise en garde

Le revêtement de sol doit avoir une faible résistance thermique pour permettre une bonne transmission de la chaleur vers la pièce.

Pour les planchers comprenant des tubes sous ou dans la dalle, les sols souples (marqués NF UPEC) et les carrelages collés au mortier-colle sont recommandés. Le parquet collé est possible sous réserve de l’emploi d’une colle adaptée et du respect des conditions générales de pose sur support sec. Les revêtements de sols textiles avec sous-couche en mousse, les parquets flottants ou les revêtements céramiques collés sur sous-couche acoustique résiliente mince sont déconseillés.

Pour les planchers secs sous Avis technique, on se reportera aux indications données dans ces documents.

Réagissez à cette fiche

Qualitel se réserve le droit de publier ou non votre commentaire.

Les champs marqués par une astérisque (*) sont obligatoires

Les réactions à cet article

Aucun commentaire.