Bien acheter, bien rénoverle guide de la qualité du logement

Puits climatique

Description

Le puits climatique est un système qui permet d’amener l’air neuf (air extérieur entrant) dans un bâtiment à une température comprise entre 12 et 15°C en le faisant passer préalablement dans une gaine posée dans le sol. Il exploite le principe que la température à 3m de profondeur en France est comprise entre 12 et 15°C quelle que soit la saison. 

Le système de puits climatique est constitué des éléments suivants :

 

  • une borne - ou bouche - d’entrée d’air équipée d’un chapeau de protection et d’un filtre
  • une gaine d’air enterrée amenant l’air neuf dans le logement,
  • un caisson équipé d’un ventilateur permettant de souffler l’air neuf dans le logement,
  •  un réseau de gaines permettant de diffuse l’air dans les différentes pièces. 

 

 

Usage

L’air entrant à environ 14°C est plus chaud l’hiver et plus frais l’été que l’air entrant par les bouches d’amenées d’air en provenance directe de l’extérieur. Le puits climatique est, l’hiver, un système de préchauffage passif de l’air qui permet de dépenser moins d’énergie pour le chauffage et, l’été, un système de rafraichissement passif qui contribue au confort et permet d’économiser, le cas échéant, sur les dépenses de climatisation.

 

Ce système est parfois appelé puits provençal ou puits canadien. Il ne se substitue pas au système de ventilation du logement. 

Santé

Les bouches d’entrée d’air doivent être placées au moins à 1,20m du sol pour éviter l’aspiration des poussières. Elles doivent également être installées loin des zones de pollution (voie de circulation, parking) et être équipées de filtres à pollen et à poussière. Ces filtres sont à entretenir et à changer régulièrement.   

Mise en oeuvre

Le système nécessite une étude thermique par un bureau d’études spécialisé. Celui-ci dimensionnera le système en fonction des caractéristiques architecturales et techniques du logement et du bilan énergétique : matériau, gabarit et implantation des gaines dans le sol, choix des équipements intérieurs en lien avec le système de ventilation. Le suivi du chantier par un professionnel est également important pour contrôler la bonne mise en œuvre des différents éléments.

 

 

La gaine d’air enfouie dans la terre doit être posée au minimum à 1,5m de profondeur. Elle doit respecter une pente de 2% en moyenne de manière à ce que l’eau qui pourrait se former par condensation de l’air chaud entrant au contact des parois fraiches soit conduite en un point bas d’évacuation. 

Astuce

Le système de puits climatique est particulièrement pertinent dans les régions continentales ou méditerranéennes aux températures extrêmes en hiver et en été (Alsace, Rhône-Alpes ou Provence-Côte d’Azur). 

Mise en garde

Le radon est un gaz radioactif présent dans les sols granitiques (Auvergne, Bretagne, Corse). Il faut éviter que ce gaz toxique ne pénètre dans le logement. Dans les zones de présence de radon, la gaine d’air devra être parfaitement étanche à ce gaz.

De manière générale, au regard de l’enjeu de santé, des tuyaux d’un seul tenant en polyéthylène ou en polypropylène sont à mettre en œuvre dans le sol.  

 

Le système de puits climatique est complexe à mettre au point lorsqu’il y a déjà un système de ventilation mécanique double-flux. Par ailleurs, il n’est plus pertinent du point de vue économique car le système de VMC double-flux réalise le préchauffage de l’air entrant grâce à son échangeur thermique sur l’air vicié sortant. 

Réagissez à cette fiche

Qualitel se réserve le droit de publier ou non votre commentaire.

Les champs marqués par une astérisque (*) sont obligatoires

Les réactions à cet article

Aucun commentaire.