Bien acheter, bien rénoverle guide de la qualité du logement

Ventilation mécanique contrôlée simple flux

Description

Le système de V.M.C. simple flux comprend :

  • des extractions d’air situées dans les locaux humides (cuisine, salle d’eau, buanderie…) et reliées à un moteur (le « groupe d’extraction motorisée ») qui crée le tirage d’air mécanique,
  • des amenées d'air neuf situées dans les pièces de vie (chambres, salon…).

L’air se renouvelle en permanence dans toute l’habitation : l'air extérieur « neuf » est aspiré tout d'abord vers les pièces sèches puis est dirigé vers les pièces humides et leurs bouches d'extraction.

L’appellation « simple flux » indique que la chaleur contenue dans l’air réchauffé lors de son parcours à travers le logement est rejetée à l’atmosphère sans être récupérée au préalable.

TYPES DE V.M.C.

Il existe :

  • des V.M.C. simple-flux auto-réglables : les débits d’air restent constants malgré les variations des conditions extérieures (vent, pluie) et intérieures (nombre d’occupants, humidité).
  • des V.M.C. hygro-réglables : les débits d’air sont automatiquement régulés par des capteurs d’humidité (celle-ci croissant avec l’occupation).

La régulation se fait :

  • soit par des caissons hygro-variables (le basculement entre petite vitesse et grande vitesse de ventilation est automatisé, le débit minimum demeurant le débit nominal),
  • soit par des bouches hygro-réglables (le débit de ventilation est modulé par variation de la section de passage de l’air soit au niveau des bouches d'extraction - type A - soit au niveau des bouches d’extraction et d’amenées d’air - type B).


La VMC simple flux a été mise en œuvre pour respecter les exigences de débit de renouvellement d’air du décret du 24/03/82. Elle permet en effet de garantir les débits d’air réglementaires mieux qu’une ventilation naturelle.

Usages

La V.M.C. est un moyen efficace d’éviter le confinement de l’air intérieur, de préserver la qualité de l’air et éliminer humidité et polluants.

La V.M.C. permet de préserver le bâti en évitant la condensation qui favorise le développement de moisissures.

Performances

Le fonctionnement permanent de la V.M.C. entraîne une consommation d’énergie électrique qui est indépendante de la température extérieure.

La V.M.C. hygro-réglable assure l’évacuation plus rapide d’un air très humide tout en limitant les gaspillages. Elle est adaptée aux variations des besoins de renouvellement d’air.

Avec une V.M.C hygro-réglable de type B, la modulation concerne à la fois l’entrée d’air mais aussi l’extraction d’air. Les déperditions dues au renouvellement d’air sont réduites, induisant une économie de chauffage sur l’année d’environ 6%.

Notre conseil

Le tirage d’une cheminée ou d’un insert peut être perturbé par le fonctionnement d’une V.M.C. : équipez votre cheminée d’une trappe de fermeture et prévoyez une entrée d’air obturable indépendante dans ce cas.

Mise en garde

  • Lors d’un changement de revêtement de sol, il faut veiller à ce que le détalonnage des portes (espace qui permet le passage de l’air sous les portes lorsqu’elles sont fermées) reste bien dégagé.
  • Le fonctionnement d’une hotte de cuisine doit être indépendant de la V.M.C. La hotte doit disposer de son propre ventilateur. Si ce n’est pas possible, elle doit fonctionner en recyclage afin de filtrer uniquement les graisses.

Réagissez à cette fiche

Qualitel se réserve le droit de publier ou non votre commentaire.

Les champs marqués par une astérisque (*) sont obligatoires

Les réactions à cet article

Aucun commentaire.