Bien acheter, bien rénoverle guide de la qualité du logement

Le câblage électrique du logement

Le câblage électrique du logement

Description

Goulottes
Goulottes

Les câbles électriques reliant le tableau de distribution aux différents points d’utilisation (prises, appareils) constituent un réseau qui peut être posé :

  • dans des conduits apparents appelés plinthe ou goulotte, fixés aux murs,
  • « encastré » : les câbles circulent dans des canalisations (ou fourreaux) incorporées dans les murs et cloisons.

Les conducteurs électriques isolés (fils de couleur rouge, marron, noire…) ne doivent en aucun cas cheminer en apparent sans protection mécanique de type plinthe ou goulotte en matière isolante.

Critères de qualité

Prise de courant, goulotte enlevée
Prise de courant, goulotte enlevée

Le câblage « apparent » est pratique. Il donne une certaine liberté pour ajouter ou déplacer des prises de courant ou des sorties d’alimentation en respectant les limites indiquées au niveau du tableau de distribution en fonction de la section des conducteurs. Le type de plinthe (forme, matériau, couleur, nombre de conducteurs possibles…) doit être choisi avec soin en raison de son impact sur l’esthétique et sur l’aménagement de la pièce (décoration, implantation des meubles…).

Le câblage « encastré » ne se voit pas. Il donne plus de liberté dans l’aménagement de la pièce. Ce système est cependant contraignant pour l’ajout ou le déplacement d’un point d’utilisation : il faut faire une saignée dans le mur ou la cloison. Le parcours de ces saignées doit être conforme aux règles et soigneusement repéré pour éviter des accidents lors du perçage des murs.

Sécurité

La coupure automatique et quasi instantanée de l’alimentation électrique d’un appareil présentant un défaut accidentel (contact d’un conducteur avec une masse métallique par exemple) constitue un principe essentiel pour assurer la sécurité des personnes en évitant les chocs électriques.

Cette protection repose sur deux conditions :

  • l’existence d’un lien des masses des matériels électriques à une prise de terre. La prise (à 3 broches) et le câblage doivent assurer cette liaison, qui doit aboutir à une mise à la terre de l’installation ;
  • la présence, dans le tableau électrique, d’un disjoncteur différentiel adapté.

Mise en oeuvre

Pour le câblage «apparent », les conduits assurant la protection des câbles doivent être continus. Les plinthes et goulottes doivent donc être mises en œuvre avec leurs accessoires appropriés notamment aux changements de direction.

Pour le câblage en « encastré », les câbles ne doivent pas être noyés directement dans les matériaux de construction des murs et cloisons, ils doivent être mis dans des conduits spécifiques appelés canalisations ou fourreaux. Il est souhaitable de connaître la position de ceux-ci dans l’hypothèse de travaux.

Notre conseil

  • Si vous souhaitez créer un éclairage depuis le plafond, la réalisation d’un circuit dissimulé sera indispensable car le passage d’une gaine apparente en plafond serait très inesthétique. Si vous souhaitez créer plusieurs points lumineux, pensez à la solution du faux plafond, qui permet de dissimuler les câbles et d’utiliser des spots encastrés.
  • La modernisation du réseau électrique d’un appartement ou d’une maison devra souvent s’accompagner d’une remise en état des murs (peinture et papiers peints). Dans cette perspective, pensez à utiliser éventuellement des plinthes en bois, réalisées par un menuisier, avec les moulures internes pour le passage des câbles définies par l’électricien. Ces plinthes peuvent ensuite être peintes à la couleur souhaitée. C’est un élément de décor important.

Réagissez à cette fiche

Qualitel se réserve le droit de publier ou non votre commentaire.

Les champs marqués par une astérisque (*) sont obligatoires

Les réactions à cet article

Aucun commentaire.