Bien acheter, bien rénoverle guide de la qualité du logement

Les systèmes anti-intrusion

Description

Un système anti-intrusion est composé de détecteurs, d’une centrale et d’avertisseurs.

Il peut être :

  • filaire : un système de câblage relie les différents appareils entre eux,
  • sans fil radio ou infra-rouge : les appareils sont alimentés par des piles et communiquent entre eux par des ondes électromagnétiques se propageant dans l’air ;
  • mixte : les détecteurs sont alimentés par piles, les autres appareils, par le courant électrique et communiquent entre eux par ondes radio.

Le système de détection sert à informer la centrale d’une tentative d'intrusion.

Il peut être :

  • périmétrique : posé sur une porte ou une fenêtre, il réagit aux vibrations, aux chocs et à l’ouverture ;
  • volumétrique : il détecte une présence par infra-rouge (détection de la chaleur émise par un corps humain), hyperfréquence (détection de mouvement) ou les deux (bi-technologie). Dans ce cas, la détection est validée par une détection de chaleur et une détection de mouvement.

La centrale reçoit par radio les informations émises par les détecteurs et les télécommandes. En cas de détection, elle déclenche le fonctionnement des appareils de dissuasion et d'alerte (vis-à-vis d’une centrale de surveillance).

Les sirènes et les sirènes-flash (sirène complétée par un signal lumineux clignotant) sont les principaux éléments de dissuasion.

Critères de qualité

USAGE

La centrale doit être implantée dans l’endroit le moins vulnérable de la maison et elle-même protégée par un détecteur.

Elle doit être posée en hauteur (meilleure portée des ondes radio), dans un endroit dégagé pour une dispersion maximale du son de la sirène, difficilement localisable par un intrus mais accessible à l'utilisateur.

Les détecteurs de mouvement doivent être placés aux points sensibles (porte, volet, fenêtre...), de préférence dans un angle, entre 2,20 et 2,40m du sol, en évitant toute source de chaleur ou mouvement d'un corps chaud à proximité (radiateurs) et avec un champ de détection libre de tout obstacle (rideau).

La sirène doit être placée à l'abri des intempéries et dans un endroit difficile d'accès pour éviter toute tentative de sabotage.

PERFORMANCES

L’alarme filaire est le système le moins cher et le plus sûr car il n’est pas sensible aux perturbations électromagnétiques.

Un système non filaire se pose plus facilement, avec peu d’impact sur les locaux. Il est facilement évolutif grâce à sa grande modularité et autonome en cas de coupure de courant. Inconvénient, il est potentiellement sensible aux champs électromagnétiques avec un risque de brouillage ou de parasitage.

Un détecteur volumétrique est capable, après chaque alarme, de détecter à nouveau un intrus en re-déclenchant les sirènes (cas d’intrusions successives).

Ce n'est pas le cas pour un détecteur périmétrique, inopérant si la porte ou la fenêtre sur laquelle il est installé est fracturée et reste ouverte.

Le détecteur volumétrique est donc indispensable pour un système d'alarme fiable et efficace.

Les détecteurs bi-technologiques sont à l'heure actuelle les plus performants.

Il existe plusieurs types de commande de marche et d’arrêt d’un système anti-intrusion :

  • le clavier mobile multifonction commande à la fois le système d'alarme, les appareils électriques intérieurs et extérieurs et les différents automatismes (portail, porte de garage...). Il est souvent associé à un badge d'identification, qui commande la mise en marche ou l'arrêt de la centrale d'alarme en le passant simplement devant le clavier de commande ;
  • la télécommande programmable commande à distance le système, de l’intérieur comme de l’extérieur de l’habitation ;
  • le téléphone permet aussi de piloter à distance le système. 

Mise en oeuvre

Pour une sécurité optimale d’une maison, des détecteurs volumétriques et périmétriques sont nécessaires.

L’idéal est de faire réaliser un bilan sécurité complet de sa maison par un installateur professionnel, de choisir la sécurité la mieux adaptée au site et à ses habitudes de vie, de faire installer son système par un professionnel formé et agréé par le fabricant, puis de faire appel à un centre de télésurveillance.

Notre conseil

Avant de recourir à des systèmes anti-intrusion électroniques, assurez-vous que la protection mécanique de votre habitation est suffisante, en particulier au niveau de la porte d’entrée et des fenêtres facilement accessibles.

Réagissez à cette fiche

Qualitel se réserve le droit de publier ou non votre commentaire.

Les champs marqués par une astérisque (*) sont obligatoires

Les réactions à cet article

Aucun commentaire.